[ page d'accueil]
Contacts
Animations nationales et internationales
Collaboration internationale
cc

PROJET JASMIN - H2020

Le GIP-CNFM a été porteur d’un projet européen dans le cadre de l’action H2020 et destiné à accroitre l’attractivité des sciences et des carrières scientifiques pour les jeunes (call for making Science Education and Carreers Attractive for young people - programme SEAC). Cette problématique est en accord complet avec la position de la FIEEC et de l’association APIE « Agir pour l’Industrie de l’Électronique ». Le projet dont le coordinateur est le directeur-général du GIP-CNFM et qui a été soumis s’intitule « Joint project for Awareness of the high-Schoolers to the MIcroelectronics and Nanotechnologies; a way to make high technologies more attractive to young people ». Il a été bâti avec un consortium européen comportant 15 partenaires académiques, industriels, et de l’enseignement secondaire. Les partenaires proviennent de 7 pays européens : France, Allemagne, Italie, Grèce, Estonie, Lettonie, Tchéquie. La demande de subvention porte sur un montant de 1,7M€ pour une durée de 3 ans. Le principal objectif est d’intéresser les jeunes grâce à de la pratique (travaux pratiques essentiellement) ce qui est tout à fait possible au niveau français grâce au réseau du GIP-CNFM et ses 12 pôles comportant un grand nombre de plateformes accessibles aux élèves et à leurs professeurs. Le projet JASMIN prévoit de former chaque année autour de 60 classes de fin de second degré (équivalent classe de 1ère) en organisant de la mobilité européenne. Grâce aux expérimentations à distance complémentaires et à la mise à disposition de mallettes pédagogiques dans les lycées, la population touchée peut être très supérieure à celle qui aura bénéficié directement de la pratique sur les plateformes européennes. En cas de succès, ce projet pourrait être un accélérateur sensible des actions actuelles telles que « Nano@school ». Cela devrait aboutir à plusieurs dizaines de milliers de jeunes sensibilisés grâce à l’effet amplificateur dans chaque lycée.




haut de page

 

t