Présentation

Logo_IA_res.jpgLogoIDEFI_HD.jpg

Le GIP-CNFM coordonne le projet FINMINA 

 

En réponse à l'appel d'offre Initiative d'Excellence sur Formations Innovantes (MENESR), inclus dans le Programme Investissements d'Avenir (PIA), le GIP-CNFM a coordonné et déposé le 19 décembre 2011 un projet intitulé " Réseau national pour les Formations Innovantes en Micro et Nanoélectronique ; formations initiales du lycée au doctorat, formation continue et transfert sur les plateformes du GIP-CNFM" (FINMINA). Ce projet sur 8 années implique les 12 pôles français du CNFM comme partenaires principaux et le SITELESC (devenu ACSIEL depuis), syndicat des industries du domaine comme partenaire associé. Les objectifs définis dans le projet consistent à :- favoriser l’innovation dans les plateformes pratiques des pôles du CNFM par le biais de projets innovants pour améliorer l’excellence des formations proposées,- élargir le spectre de compétences et le périmètre scientifique pour aller vers une pluridisciplinarité devenue indispensable dans le cadre des innovations technologiques,- mettre en place des actions de sensibilisation vers l’enseignement secondaire et primaire, pour contribuer à l’attractivité des jeunes vers les filières scientifiques,- créer un guichet de formation continue ouverte au monde industriel et aux formateurs,- accroître l’attractivité internationale de la formation française par l’élargissement de la coopération internationale, et par la contribution à des modules de formations d’excellence (LMD).

Le support financier accepté en avril 2012 pour un fonctionnement de 7 ans et demi se monte à 4,40 M€ ;  le budget annuel moyen est ainsi proche de 600 k€. Ce projet complète notablement le budget du contrat quinquennal du GIP-CNFM. Ce projet montre aussi l'importance de la relation entre le mielieu académique et le milieu industriel du domaine, via son partenaire ACSIEL (ex-SITELESC). Ce partenariat devrait ouvrir des perspectives pour de nouvelles collaborations avec d'autres syndicats professionnels concernés.

Le GIP-CNFM, porteur du projet, et l’ensemble des universités et écoles d’ingénieur partenaires, mettent à la disposition de FINMINA un réseau national de plateformes technologiques spécifiques telles que salles blanches, plateformes de caractérisation et de conception, des personnels techniques et enseignants chercheurs, ses services nationaux et une expérience de 30 ans pour la formation microélectronique en réseau. Il coordonne et pilote, en relation avec des représentants des formations académiques, des acteurs de la recherche (public ou privé) et de la production, la réalisation d’opérations ciblées et pertinentes afin de répondre, voire anticiper, les besoins actuels et futurs dans un domaine des hautes technologies à évolution extrêmement rapide.

 

 

 

Français